Accueil

Virgile Monin

   organiste

Né en Bretagne en 1987, Virgile Monin a effectué ses études au conservatoire de Nantes, notamment dans la classe d'orgue de Michel Bourcier. Lauréat du concours international d'orgue de Toulouse, il a remporté le premier prix des concours de Biarritz et de Luxembourg, ainsi que le Grand Prix d'Orgue Jean-Louis Florentz, décerné par l'Académie des Beaux-Arts, Institut de France.


Musicien engagé dans la promotion de l'orgue et de sa musique, Virgile Monin se produit régulièrement en récital, en France et à l'étranger. Son répertoire varié tend à privilégier l'orgue symphonique, pour lequel il réalise de nombreuses transcriptions, comme les Danses symphoniques de Rachmaninov, les ouvertures Les Hébrides et Mélusine de Mendelssohn ou la Petite suite de Debussy. Il collabore régulièrement à des projets originaux : transcription de Tubular Bells de Mike Oldfield à quatre-mains avec Yves Rechsteiner, créée à l'auditorium de la Maison de la Radio à Paris ; Symphonie initiatique pour deux organistes de Jean Guillou avec Yves Castagnet, jouée à Notre-Dame de Paris ; transcription des Danses populaires roumaines de Béla Bartók avec la violoncelliste Mélina Rouquié ; création lors du festival Toulouse-les-Orgues 2019 de la pièce Rivages, alliant l'orgue à la musique électronique du compositeur Rodolphe Collange.

Son enregistrement pour le label Fy/Solstice de l'oeuvre d'orgue de Henri Mulet à l'orgue historique Théodore Puget (1888) de Notre-Dame de la Dalbade à Toulouse a été remarqué par la critique.


Particulièrement intéressé par la pédagogie, Virgile Monin est professeur d'orgue à l'école de musique de Carbonne (31).